Qu’est-ce que les états financiers pro forma ?

Les états financiers pro forma sont essentiellement des générateurs de simulations, vous donnant la possibilité de jouer à travers différents scénarios hypothétiques et d’explorer leur impact potentiel sur votre entreprise.

Et si est l’une de ces expressions clés auxquelles les propriétaires d’entreprise doivent penser pratiquement tout le temps. Et si on faisait une acquisition ? Et si on perdait ce compte ? Et si nous étions frappés par des impôts plus élevés ?

En savoir plus sur les états financiers pro forma, en commençant par notre définition des états financiers pro forma, ici.

Définition des états financiers pro forma

En latin, le terme « pro forma » est grossièrement traduit par « pour la forme » ou « en tant que question de forme ». Alors, qu’est-ce qu’une déclaration pro forma ? Essentiellement, les états financiers pro forma sont des rapports financiers basés sur des scénarios hypothétiques qui utilisent des hypothèses ou des projections financières.

Ce sont des outils utiles que les propriétaires d’entreprise, les investisseurs, les créanciers ou les décideurs peuvent utiliser pour examiner différentes itérations d’événements futurs en fonction de certaines hypothèses financières.

A quoi sert une déclaration pro forma ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la production d’états financiers pro forma pourrait être bénéfique pour votre entreprise. Premièrement, ils constituent un outil extrêmement utile pour la planification d’entreprise, car ils vous permettent d’effectuer des comparaisons côte à côte sur la base de différentes hypothèses financières qui peuvent vous aider à choisir entre deux propositions ou stratégies potentielles. C’est essentiellement une forme de test A/B pour la planification stratégique.

De plus, les relevés pro forma peuvent être utilisés pour projeter l’impact des décisions financières sur votre entreprise. Par exemple, si vous envisagez de refinancer vos dettes ou si votre entreprise est sur le point d’entrer dans une nouvelle tranche d’imposition, vous pouvez utiliser des états financiers pro forma pour déterminer l’effet que cette décision aura sur votre entreprise, vous permettant ainsi de planifier l’avenir tu avances.

De plus, les déclarations pro forma peuvent également jouer un rôle majeur dans le financement de votre entreprise. Lorsque vous recherchez un investissement, vous pouvez présenter un état financier pro forma qui indique comment vous utiliserez le capital d’investissement pour développer votre entreprise de manière durable. Dans de nombreux cas, les déclarations pro forma sont des conditions préalables à l’investissement.

La création d’un état financier pro forma

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les déclarations pro forma, voyons comment les créer plus en détail. Il existe trois principaux types d’états pro forma : les états des résultats pro forma, les états des flux de trésorerie pro forma et les bilans pro forma. Voici un guide étape par étape pour produire chacun de ces documents :

  • Pour créer un compte de résultat pro forma :

Tout d’abord, vous devrez vous fixer un objectif de vente pour la période que vous envisagez.

  • Ensuite, vous devez créer un calendrier de production qui vous permettra d’atteindre cet objectif et de le cartographier sur la période.

  • Maintenant, vous devez réfléchir à la façon dont vous allez correspondre à ce calendrier de production, que ce soit en augmentant vos ventes d’un montant fixe chaque mois ou en augmentant progressivement votre quota de ventes.
  • À ce stade, vous devrez calculer le coût des marchandises vendues et le déduire ainsi que toutes les autres dépenses d’exploitation de vos ventes.

  • Ensuite, vous pouvez créer votre compte de résultat pro forma en utilisant les données recueillies dans les étapes précédentes.

Pour créer un bilan pro forma :

Tout d’abord, vous devez transférer la variation des bénéfices non répartis de votre compte de résultat pro forma au bilan. Ensuite, identifiez les ajustements de vos actifs/passifs actuels qui peuvent varier en fonction de l’écart de vente que vous avez utilisé dans votre projection. Ensuite, ajoutez les actifs, les capitaux propres et le total des passifs pour compléter le bilan pro forma.

Pour créer un état des flux de trésorerie pro forma :

Ajoutez votre encaisse et vos encaissements, c’est à dire les ventes, les prêts, les intérêts créditeurs.

Ensuite, dressez la liste de vos flux de trésorerie sortants, tels que le coût des ventes, les salaires, etc.

Ensuite, additionnez toutes vos dépenses d’exploitation, ainsi que toutes les autres dépenses comme les impôts sur le revenu et les décaissements en espèces.

Enfin, calculez le total des paiements en espèces, la variation nette de trésorerie et la position de trésorerie finale pour arriver à votre état des flux de trésorerie pro forma complété.

N’oubliez pas que le processus que vous utilisez pour créer ces relevés pro forma ne diffère pas de manière significative du processus utilisé pour créer des documents financiers réguliers. Le principal facteur de distinction sont les ajustements, pas les calculs eux-mêmes. Le comptable Saint-Gilles vous aide à automatiser la collecte des paiements, en réduisant la quantité d’administration que votre équipe doit gérer lors de la poursuite des factures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *